En cas de sinistre : 1 866 662-0661

Villes intelligentes et cybersécurité

Depuis quelques années, une nouvelle tendance se dessine dans les municipalités à travers le Québec : celle des villes intelligentes. Les avantages qui y sont associés sont reconnus, de l’augmentation de l’efficacité à la réduction des coûts en passant par les bénéfices environnementaux. Cependant, le principe de ville intelligente en est encore à ses balbutiements et il convient de rester prudent quant aux risques qui peuvent y être associés.

Qu’est-ce qu’une ville intelligente?

En résumé, le principe de ville intelligente s’applique aux municipalités qui font de plus en plus appel aux technologies afin de mieux administrer les ressources humaines et les infrastructures et d’optimiser la gestion des risques, le tout dans le but d’améliorer la qualité de vie des citoyens et la gestion de l’environnement. L’implantation de mesures durables dans les différents domaines de l’organisation municipale (urbanisme, travaux publics, etc.) permet ainsi d’optimiser les ressources humaines, naturelles et matérielles. Ainsi, les villes intelligentes ont le potentiel de perfectionner les façons de faire au profit des citoyens, de l’environnement et de leur propre économie.

C’est un concept populaire en ce moment partout dans le monde, tant dans les grandes villes que dans les petites municipalités. En effet, quoiqu’il n’existe pas de villes 100 % intelligentes, plusieurs municipalités intègrent des applications, souvent créées spécifiquement pour les besoins des organisations municipales, afin de répondre à un enjeu particulier. Les exemples sont multiples et ils se retrouvent dans toutes les sphères de la vie municipale, notamment :

  • Des technologies pour surveiller en temps réel les pertes d’eau dans les réseaux d’aqueducs et d’égouts
  • Des applications pour permettre aux citoyens d’effectuer des demandes de permis en ligne
  • Des capteurs pour suivre le transport des matières résiduelles en temps réel
  • Des plateformes pour optimiser les pratiques de déneigement

Principaux risques

Le premier risque et le plus important est celui du piratage informatique. Les technologies sont de plus en plus présentes dans les villes (elles gèrent le trafic, l’éclairage, les transports publics, les caméras de surveillance, etc.)[1]. Plus une municipalité intègre des technologies, plus les risques de cyberattaques sont élevés et plus les dommages peuvent être coûteux[2]. La mise en place de mesures de sécurité accrues est essentielle pour réduire ces risques. Par exemple, la mise en place d’une politique de confidentialité ainsi que d’un protocole de gestion des données confidentielles.

Comme les solutions des villes intelligentes sont généralement développées en collaboration avec des entreprises informatiques privées, celles-ci en viennent à gérer d’immenses bases de données dont beaucoup sont sensibles et confidentielles. L’entente de service avec le développeur doit prendre en considération la confidentialité des données afin de ne pas porter atteinte à la vie privée des utilisateurs[3].

Finalement, il est important de solliciter la collaboration de tous les acteurs pertinents des services concernés dans le processus de développement afin que se développe une expertise technique au sein de l’organisation municipale. Cela permet d’être plus auto-suffisant et d’assurer une vigie sur les systèmes.

Les administrations municipales voient de plus en plus d’avantages à utiliser les technologies de l’information et des communications dans la gestion de leurs infrastructures et dans l’amélioration des services aux citoyens. Or, puisque de nouveaux risques émergent avec l’utilisation de celles-ci, des mesures doivent être prises pour assurer la sécurité des réseaux et pour protéger les données. La planification est la clé du succès quand vient le temps d’entreprendre des démarches de transformation technologique. Des contraintes budgétaires peuvent pousser une municipalité à intégrer une technologie à la fois, en fonction de ses priorités. Avant d’agir, il serait toutefois important qu’elle se dote d’une vision à court, moyen et long terme en fonction de ses priorités afin d’être en mesure de mieux évaluer les risques et de réduire les failles de sécurité possibles.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les risques liés aux villes intelligentes et leurs mesures d’atténuation, vous êtes invités à contacter notre Service de la gestion des risques.

 

[1] PME Magazine, En devenant intelligentes, les villes deviennent vulnérables aux cyberattaques
[2] Forum International de la Cybersécurité, Une ville plus intelligente est-elle une ville plus sécurisée?
[3] RIMQ, Livre blanc sur la ville intelligente

Partagez :

Écrit par

Philippe Tardif

Philippe Tardif

Conseiller en gestion des risques | Électricité et systèmes

< Retour au blogue
D’autres articles qui pourraient vous intéresser :
Votre municipalité est-elle vraiment à l’abri des cyberpirates?
L’omniprésence des technologies, la facilité grandissante de mener des attaques informatiques ainsi que le manque d’éducation sur cet enjeu exposent toute la société aux cyberrisques. Dans ce contexte, toute municipalité devrait minimalement se munir d’un système de protection solide, inculquer des notions de prévention à son personnel et se doter d’un plan d’action en cas d’attaque.
Les conséquences du coronavirus sur la cybersécurité
Les recommandations gouvernementales liées à la COVID-19 (coronavirus) pourraient mener à une transition jamais vue vers le télétravail. Or, il est important de prendre les mesures nécessaires pour vous assurer que votre organisation municipale reste à l’abri des cyberrisques durant ces circonstances exceptionnelles.
10 éléments à surveiller pour détecter un courriel d'hameçonnage
Face à la recrudescence des infections par rançongiciel souvent provoquées par des courriels d’hameçonnage, il est essentiel que votre municipalité mette en place des mesures proactives pour se protéger et augmenter sa sécurité informatique.