En cas de sinistre : 1 866 662-0661

Pour un dossier de réclamation béton

Pour un dossier de réclamation béton

Lorsqu’un sinistre survient, il est essentiel pour votre municipalité de respecter quatre obligations qui faciliteront le bon déroulement de la réclamation :

1. Respecter l’article 2470 du Code civil du Québec (C.c.Q.)
Cet article stipule qu’en tant qu’assuré, vous devez aviser votre assureur dès que vous avez connaissance qu’un sinistre est survenu. Au-delà d’un délai raisonnable, votre assureur pourrait, s’il en subit un préjudice, et selon les termes de votre contrat d’assurance, invoquer la déchéance du droit à l’indemnisation, ce qui pourrait placer votre municipalité dans une situation où elle devrait assurer elle-même sa défense et assumer tous les coûts.

2. Collaborer à l’enquête de son assureur (art. 2471 C.c.Q.)
Comme assuré, vous avez la responsabilité de coopérer à l’élaboration de votre défense notamment en demeurant disponible pour des rencontres, en fournissant les documents requis et en répondant honnêtement aux questions de votre assureur.

3. Ne pas reconnaître sa responsabilité
Vous devez éviter de reconnaître votre responsabilité, puisque cette affirmation pourrait anéantir les arguments formulés par votre assureur pour votre défense.

4. Ne pas négocier de règlement avec quiconque sans avoir obtenu au préalable le consentement de son assureur (art. 2504 C.c.Q.)
Le défaut de respecter cette obligation ne dégagera pas votre assureur de son obligation de vous indemniser en cas de responsabilité. Par contre, ni la décision de payer ni la somme versée en vertu du règlement négocié ne lui seront opposables.

Pour en savoir davantage, contactez le Service de l’indemnisation au 1 866 662-0661.

Partagez :

Écrit par

Organisation

Julie Martineau

Directrice | Indemnisation

< Retour au blogue
D’autres articles qui pourraient vous intéresser :
Un sinistre ou une poursuite? Avisez rapidement votre assureur!
Savez-vous à quel moment il est opportun d’aviser votre assureur de la survenance d’un sinistre? La réponse est simple : le plus rapidement possible!
Couvert ou non le pouvoir discrétionnaire du conseil municipal?
L'actualité du monde municipal regorge d'exemples où des municipalités ont fait l'objet de poursuites en dommages à la suite de l'exercice d'un pouvoir discrétionnaire. À cet effet, existe-t-il un moyen de se protéger contre un tel risque encouru par le conseil municipal?
La MMQ, un accompagnement continu tout au long du règlement d’un sinistre
Lorsque la malchance frappe, il est rassurant de pouvoir compter sur le savoir-faire des experts en sinistres de la MMQ qui vous offre un accompagnement personnalisé et complet à chacune des étapes du règlement de votre réclamation.