En cas de sinistre : 1 866 662-0661

Vos installations sont-elles prêtes pour les vacanciers?

Vos installations sont-elles prêtes pour les vacanciers?

En contexte de déconfinement, alors que certaines mesures sont encore en vigueur pour limiter les voyages internationaux, les municipalités et les sites touristiques doivent s’attendre à recevoir un nombre important de vacanciers.

Les plages, les marinas et les autres sites exploités à proximité des points d’eau sont des attraits populaires auprès des vacanciers. Les exploitants de ces sites doivent être prêts à adapter leur offre de service en tenant compte des risques qui seront aggravés par l’augmentation de l’achalandage.

Les risques sociosanitaires doivent être pris en compte et peuvent être gérés de façon optimale en appliquant les recommandations de la Direction de santé publique. De plus, une attention particulière doit être portée au risque de noyade tant lors de l’exploitation d’une plage publique que lors de la location d’embarcations ou de l’exploitation d’un site à proximité d’un cours d’eau.

Voici quelques mesures à mettre en place pour limiter le risque de noyade sur vos territoires cet été:

Les plages

Si une municipalité choisit d’exploiter un site pour y permettre la baignade, elle doit le faire conformément au Règlement sur la sécurité dans les bains publics (c. B -1.1,r.11). Elle doit notamment s’assurer de la présence du nombre de surveillants-sauveteurs requis, d’équipements de sauvetage adéquats et d’affichages clairs.

La location d’embarcations

Si un service de location d’embarcations de plaisance est offert, ces mesures minimales de gestion des risques doivent être mises en place :

L’exploitation de sites situés à proximité d’un cours d’eau

Si un site exploité est à proximité d’un cours d’eau, même s’il ne comprend aucune plage et qu’il ne s’y pratique pas d’activité nautique, le risque de noyade doit être géré.

  • Sur un tel site, il doit y avoir une signalisation claire des activités qui sont permises et des activités interdites.
  • Il faut prioritairement interdire la baignade sur tout site qui n’est pas aménagé et exploité en conformité avec le Règlement sur la sécurité dans les bains publics.
  • L’ajout de pictogrammes facilement reconnaissables est une bonne façon de procéder afin de permettre la compréhension des règles par tous.

Autrement, le Guide de bonnes pratiques à l’intention des propriétaires et exploitants de sites riverains de la Société de Sauvetage comporte plusieurs bonnes pratiques à mettre en place pour réduire le risque.

Pour plus de renseignements sur les mesures de gestion des risques exposées ci-dessus, nous vous invitons à contacter les conseillers de notre Service de la gestion des risques.

Partagez :

Écrit par

Antoine Pleau-Trottier

Me Antoine Pleau-Trottier

Superviseur | Gestion des risques

< Retour au blogue
D’autres articles qui pourraient vous intéresser :
Quels sont les risques assurables prioritaires pour votre municipalité?
Pour réduire l’occurrence et les coûts liés aux sinistres ainsi que pour protéger vos communautés, il importe d’abord de bien connaitre les risques présents dans votre municipalité.
Étude de cas : Marcel et les disjoncteurs
Si Marcel et l'administration de la municipalité de Sainte-Chapelle-Ardente avaient mis en place une culture de gestion des risques, ils auraient pu sauver un important bâtiment municipal et son contenu de grande valeur, assurer la pérennité des services et s'éviter bien des maux de tête.
Conseils pour une gestion des eaux en situation de pandémie
La situation exceptionnelle que nous vivons actuellement nous amène à revoir nos fonctionnements habituels afin de mieux cibler nos interventions et de minimiser les risques, tout en favorisant la collaboration de tous les acteurs concernés.