En cas de sinistre : 1 866 662-0661

Les cybercriminels ne s’attaquent pas seulement aux grandes entreprises!

Contrairement à la croyance populaire, les cyberattaques ne touchent pas seulement les grandes organisations de ce monde. Les cybercriminels s’attaquent de plus en plus aux petites et moyennes organisations, comme en témoigne une étude[1] de la firme spécialisée en la matière NetDiligence parue en novembre 2020.

En effet, selon la 10e étude annuelle sur les réclamations liées à la cybersécurité produite par NetDiligence, qui a analysé 3 547 réclamations résultant d’incidents survenus entre 2015 et 2019, les rançongiciels (de l’anglais ransomware) sont maintenant la première cause de pertes de revenu chez les petites et moyennes entreprises.

L’étude révèle que le montant moyen des rançons demandées est passé à 175 000 $ US en 2019, par rapport à 72 000 $ US en 2018. De plus, le nombre de cyberincidents visant des PME est passé de 19 en 2015 à 263 en 2019. Le coût de la rançon n’est qu’un des frais à débourser en cas de cyberattaque. Il faut également prendre en considération l’interruption de services aux citoyens, la perte de données confidentielles et la baisse de confiance du public par rapport à l’organisation ciblée.

Il apparaît donc important de changer les mentalités par rapport au risque de cyberattaques. Celui-ci est bien présent et a le potentiel d’avoir un impact considérable sur les ressources de petites et moyennes municipalités si elles en sont la cible.

Pour éviter une cyberattaque contre votre municipalité, mettez en place les meilleures pratiques de prévention. Pour obtenir plus d’informations sur notre assurance des cyberrisques, contactez votre courtier.

 

[1] Business Insurance, Ransomware top loss cause for small, medium business

Partagez :

Écrit par

Philippe Tardif

Philippe Tardif

Conseiller en gestion des risques | Électricité et systèmes

< Retour au blogue
D’autres articles qui pourraient vous intéresser :
Votre municipalité est-elle vraiment à l’abri des cyberpirates?
L’omniprésence des technologies, la facilité grandissante de mener des attaques informatiques ainsi que le manque d’éducation sur cet enjeu exposent toute la société aux cyberrisques. Dans ce contexte, toute municipalité devrait minimalement se munir d’un système de protection solide, inculquer des notions de prévention à son personnel et se doter d’un plan d’action en cas d’attaque.
Les conséquences du coronavirus sur la cybersécurité
Les recommandations gouvernementales liées à la COVID-19 (coronavirus) pourraient mener à une transition jamais vue vers le télétravail. Or, il est important de prendre les mesures nécessaires pour vous assurer que votre organisation municipale reste à l’abri des cyberrisques durant ces circonstances exceptionnelles.
10 éléments à surveiller pour détecter un courriel d'hameçonnage
Face à la recrudescence des infections par rançongiciel souvent provoquées par des courriels d’hameçonnage, il est essentiel que votre municipalité mette en place des mesures proactives pour se protéger et augmenter sa sécurité informatique.