En cas de sinistre : 1 866 662-0661

Conseils pour une gestion des eaux en situation de pandémie

Conseils pour une gestion des eaux en situation de pandémie

La situation exceptionnelle que nous vivons actuellement nous amène à revoir nos fonctionnements habituels afin de mieux cibler nos interventions et de minimiser les risques, tout en favorisant la collaboration de tous les acteurs concernés.

Nous mettons donc à votre disposition une série de conseils pour vous aider à améliorer votre gestion des risques dans ce contexte singulier. D’une part, vous retrouverez ci-dessous les mesures qui peuvent être mises en place par votre service des travaux publics, puis quelques actions à communiquer à vos citoyens pour les encourager à mettre la main à la pâte.

Nous sommes tous dans le même bateau, il faut donc ramer dans le même sens.

Actions à mettre en place par votre service des travaux publics

Afin de prévenir les sinistres liés à la gestion des eaux, il est prudent d’effectuer une surveillance accrue des signes avant-coureurs aux endroits connus comme étant les plus critiques aux inondations.

Pour assurer une surveillance adéquate et uniforme, il est recommandé d’assigner un employé à l’inspection des endroits ciblés 2 à 3 fois par jour pendant la période de dégel et 4 fois par jour ou plus en situation de précipitations abondantes. Afin d’éviter une surcharge de travail, il est également conseillé d’effectuer une rotation du personnel selon le nombre d’employés disponibles.

Il est également recommandé de permettre à l’employé responsable des inspections de garder le véhicule de fonction à son domicile pendant que les mesures d’atténuation sont en place. Cette initiative évitera les déplacements inutiles et permettra une intervention plus rapide en cas d’urgence. De plus, l’employé doit bien désinfecter le véhicule avant de le remettre afin d’éviter toute contamination.

Un élément à ne pas négliger en ce qui a trait au contrôle des eaux lors des crues printanières est le nettoyage des ponceaux et des fossés. Pour les fossés, tout débris ou excès de sédimentation pouvant entraver l’écoulement normal de l’eau doit être retiré. L’état des ponceaux doit également être vérifié et des corrections d’urgence doivent être apportées lorsque nécessaires, afin de maintenir un bon débit d’écoulement, de diminuer les accumulations et ainsi de réduire les risques de sinistres. Le ciblage des endroits névralgiques est efficace dans la gestion des risques dans son ensemble.

Lors des interventions d’urgence (ramassage d’animaux morts sur la chaussée, dégagement de débris à la suite d’un accident ou installation de sacs de sable pour atténuer les dommages lors d’une inondation), pour la sécurité de tous, il est très important que les employés des travaux publics soient bien protégés. Gants, masques de protection et lunettes de sécurité sont essentiels afin de limiter les risques d’exposition auxquels ils pourraient faire face.

Ces outils de prévention peuvent également servir à protéger la population qui sera inévitablement en contact avec les intervenants en cas d’inondation ou d’autres incidents liés à la crue des eaux et aux pluies printanières.

L’identification des puisards à l’aide de balises (tige et pictogramme) a plusieurs usages importants. En effet, cette méthode permet à l’équipe de déneigement de redoubler de prudence aux endroits identifiés, afin de ne pas arracher les couvercles ou endommager la structure externe des puisards. Ces mêmes outils d’identification permettent également de retrouver rapidement les puisards suite au redoux, ce qui augmente l’efficacité des opérations d’urgence.

Il est important de procéder au nettoyage des puisards afin de les dégager de toute accumulation d’abrasifs, de feuilles ou d’autres débris. S’il reste une accumulation de neige au fond des puisards, il est possible de la faire fondre à l’aide d’une machine à la vapeur. Cette intervention contribue à maximiser la captation des eaux. Pour maximiser l’efficacité des interventions, la municipalité doit intervenir dans les endroits les plus à risque en priorité.

Comment vos citoyens peuvent-ils contribuer?

Afin d’alléger la tâche du service des travaux publics, il peut être utile de faire appel aux citoyens pour la surveillance des endroits plus à risque. En effet, les résidents demeurant près de ces sites névralgiques sont les mieux placés pour observer l’évolution de la situation et partager des informations cruciales en temps réel à la municipalité. N’hésitez donc pas à demander la collaboration de ces derniers.

La crise sanitaire exacerbe un problème auquel les municipalités devaient déjà faire face, celui des lingettes désinfectantes. La MMQ a développé des outils de communication et de sensibilisation qu’elle met à votre disposition et qu’elle vous invite à utiliser pour informer vos citoyens sur cette situation qui n’est probablement pas près de se résorber.

La crise sanitaire exacerbe un problème auquel les municipalités devaient déjà faire face, celui des lingettes désinfectantes. La MMQ a développé des outils de communication et de sensibilisation qu’elle met à votre disposition et qu’elle vous invite à utiliser pour informer vos citoyens sur cette situation qui n’est probablement pas près de se résorber.

Dans le but de maximiser la performance des fossés et ponceaux, il est fort pertinent d’encourager les membres de la communauté à nettoyer les fossés situés sur leurs terrains pour retirer les débris qui pourraient causer des embâcles et des débordements. Il en va de même pour les ponceaux : leur nettoyage améliore de beaucoup le contrôle et la circulation de l’eau. Évidemment, lorsque l’intervention requiert de la machinerie spécialisée, une prise en charge par le personnel de la municipalité ou une firme spécialisée est de mise.

Les municipalités peuvent également sensibiliser leurs citoyens à procéder au nettoyage des drains sur leur propriété. Les propriétaires et locataires doivent s’assurer de la propreté de leurs drains, situés au sous-sol ou dans le garage, afin de faciliter l’évacuation de l’eau.

Enfin, il est important de demander aux citoyens de débrancher leurs gouttières et leurs pompes de puisard résidentielles (sump pump) du réseau afin de prévenir une surcharge de celui-ci. En effet, la gestion des eaux de pluie commence chez le citoyen, plusieurs méthodes peuvent être adaptées aux différentes réalités des municipalités. Les pompes peuvent être dirigées vers un jardin d’eau ou un autre endroit qui pourrait bénéficier d’un surplus d’eau.

Pour la gestion de l’eau provenant des gouttières, plusieurs solutions peu coûteuses et très bénéfiques existent pour les citoyens, la municipalité et l’environnement : baril récupérateur d’eau de pluie, diffuseur dirigé vers le gazon ou les plates-bandes, jardin de pluie, etc.

 

Pour de plus amples renseignements sur les mesures qui peuvent être entreprises par les municipalités en matière de gestion des eaux pluviales, nous vous invitons à contacter notre Service de la gestion des risques.

Partagez :

Écrit par

Claudia Latulippe

Claudia Latulippe

Conseillère en gestion des risques | Travaux publics

< Retour au blogue
D’autres articles qui pourraient vous intéresser :
Attention aux lingettes désinfectantes!
La crise sanitaire actuelle exacerbe le problème des lingettes désinfectantes. Sensibilisez vos citoyens aux conséquences de cette mauvaise habitude.
Les conséquences du coronavirus sur la cybersécurité
Les recommandations gouvernementales liées à la COVID-19 (coronavirus) pourraient mener à une transition jamais vue vers le télétravail. Or, il est important de prendre les mesures nécessaires pour vous assurer que votre organisation municipale reste à l’abri des cyberrisques durant ces circonstances exceptionnelles.
COVID-19 : quelques mesures pour la protection de vos bâtiments municipaux
Les mesures de santé publique liées à la réduction de la propagation de la COVID-19 peuvent faire en sorte que certains bâtiments municipaux seront peu ou pas utilisés pendant une certaine période. Il est important de maintenir votre vigilance et de continuer à protéger vos actifs pendant ce temps.