En cas de sinistre : 1 866 662-0661

Quoi faire pour éviter la surcharge de neige sur les toits cet hiver?

Les toitures québécoises sont conçues pour affronter nos rudes hivers. Toutefois, l’accumulation de neige et de glace combinées à de la pluie et à des redoux peuvent augmenter significativement la charge sur le toit de vos immeubles, même si l’épaisseur totale de l’accumulation semble raisonnable. Enlever la neige constitue le meilleur moyen de protéger la structure d’une toiture et de prévenir son effondrement. Par contre, cette tâche peut aussi causer des dommages au bâtiment en plus de comporter son lot de risques pour la sécurité des personnes qui s’en acquittent ou qui circulent à proximité. Voici des mesures préventives à mettre en œuvre pour protéger vos toitures, vos employés et vos visiteurs.

À quelle fréquence doit-on déneiger?

Effectuer régulièrement l’inspection de vos toitures peut réduire les risques. Par exemple, un surplus de glace sur les bords du toit peut indiquer un problème d’isolation. De plus, cette barrière de glace peut à son tour provoquer des infiltrations d’eau. Par ailleurs, les toits plats ou ceux à faible pente doivent être déneigés plus fréquemment, car une trop forte accumulation peut augmenter le risque de bris à la structure. Assurez-vous d’examiner et de déneiger vos toits de façon préventive.

Quels signes démontrent une surcharge?

Quelques signes peuvent démontrer que votre toiture est en surcharge : un plafond qui semble déformé, des portes intérieures qui se coincent, des fissures qui apparaissent, etc. Dans de tels cas, faites évacuer le bâtiment, car un effondrement pourrait survenir et prenez les mesures pour faire enlever rapidement la neige du toit. Si vous avez un doute sur le stress structurel que subit l’une de vos toitures, n’hésitez pas à consulter un ingénieur spécialisé en la matière.

Comment effectuer un déneigement sécuritaire?

Pour procéder au déneigement des toitures, votre municipalité peut avoir recours à ses employés ou elle peut  privilégier une entreprise qui possède l’équipement et le savoir-faire appropriés pour réduire les risques. Il n’est pas obligatoire que celle-ci détienne une licence de la Régie du bâtiment du Québec (RBQ), mais elle doit posséder une couverture d’assurance entreprise appropriée qui comprend minimalement l’assurance en responsabilité civile.

Dans les deux cas, lors du déneigement, vous devriez vous assurer que les  travailleurs sont attachés de manière sécuritaire lors du travail en hauteur afin de prévenir les chutes. De plus, une légère couche de neige devrait être laissée sur le revêtement de la toiture afin de ne pas l’abimer. Également,  des zones de protection au sol devraient être délimitées aux endroits où la neige est projetée. Les fenêtres et les façades de vos bâtiments municipaux devraient être également protégées des projections. Finalement, les prises d’air et les appareils présents sur les toits ou le long des murs de vos bâtiments devraient être dégagés en tout temps.

Quoi faire en cas de danger imminent?

En pareils cas, installez rapidement une barrière autour de la zone dangereuse et faites déneiger la toiture. Il est aussi possible d’installer des dispositifs pour retenir la glace et la neige, mais leur installation exige une évaluation préalable de la capacité structurale du toit. Si la chute de neige ou de glace ne semble pas imminente, mais tout de même éventuelle, installez des affiches d’avertissement bien visibles sur vos bâtiments et évaluez s’il devrait être interdit de circuler ou de stationner à ces endroits.

Pour obtenir davantage de conseils sur le déneigement sécuritaire des toitures, contactez notre Service de la gestion des risques.

Partagez :

Écrit par

Claude Giguère

Conseiller en sécurité incendie et des lieux

< Retour au blogue
D’autres articles qui pourraient vous intéresser :
Vos chantiers municipaux sont-ils bien protégés?
Les municipalités sont au cœur du développement de leur territoire. Ainsi, elles peuvent entreprendre des chantiers de divers types et de diverses envergures au cours d’une même année.
Attention lors d’achats de modules de jeu, ils ne sont peut-être pas aux normes!
Saviez-vous qu’en matière d’équipements extérieurs de jeu pour enfants, au Québec, les fournisseurs ne sont pas tenus de vous vendre et de vous installer des équipements qui respectent la norme du CSA/CAN-Z614-14-Aires et équipements de jeu?