En cas de sinistre : 1 866 662-0661

Attention aux lingettes désinfectantes!

Attention aux lingettes désinfectantes!

S’il y a un problème auquel les municipalités doivent toujours faire face, c’est celui des lingettes désinfectantes. Bien que ces lingettes humides soient très prisées pour leurs facultés antiseptiques, elles sont fibreuses et ne peuvent donc pas se désintégrer dans les conduits d’eaux usées.

Comme tout ce qui est jeté aux toilettes se retrouve nécessairement dans le réseau d’égouts, les lingettes peuvent obstruer les tuyaux et bloquer les pompes des stations de pompage, brûlant ainsi le moteur de celles-ci.

Cette mauvaise habitude peut engendrer plusieurs problèmes très coûteux pour les municipalités :

  • Le remplacement d’une pompe coûte plusieurs milliers de dollars;
  • Le blocage des tuyaux peut mener à un refoulement d’égout dans les résidences des citoyens;
  • L’usure prématurée des pompes nécessite leur remplacement hâtif;
  • L’usage anormal des pompes peut augmentation les coûts d’entretien des stations de pompage.

Sensibiliser vos citoyens

Bien au fait qu’en temps de pandémie vous avez de nombreuses préoccupations, la MMQ vous offre des outils de sensibilisation que vous pourrez utiliser dans vos différents médias :

La sensibilisation de la population constitue un élément essentiel dans la gestion de ce risque. Il est dans l’intérêt de toute municipalité de communiquer l’information clairement et rapidement aux citoyens, et ce, par tous les moyens disponibles (panneaux électroniques, infolettre, message automatisé, médias sociaux, etc.).

Contrairement au papier de toilette, les lingettes désinfectantes ou démaquillantes, tout comme les serviettes hygiéniques et les tampons, ne se désagrègent pas dans les conduits. Ces produits n’ont tout simplement pas leur place dans la toilette et le réseau d’égout, ils sont destinés à la poubelle.

Pour de plus amples renseignements sur le sujet, nous vous invitons à contacter notre Service de la gestion des risques.

Partagez :

Écrit par

Me Antoine Pleau-Trottier

Superviseur | Gestion des risques

< Retour au blogue
D’autres articles qui pourraient vous intéresser :
Étude de cas : Marcel et les disjoncteurs
Si Marcel et l'administration de la municipalité de Sainte-Chapelle-Ardente avaient mis en place une culture de gestion des risques, ils auraient pu sauver un important bâtiment municipal et son contenu de grande valeur, assurer la pérennité des services et s'éviter bien des maux de tête.
6 conseils pour éviter les dommages par l'eau
Le dommage par l’eau à un bâtiment assuré est l’un des risques les plus fréquents dans les municipalités. Sa sévérité peut s’avérer considérable s’il est détecté tardivement, c’est pourquoi il est essentiel de mettre en place un plan efficace d’inspection et d’entretien des bâtiments municipaux.
Comment explique-t-on l’augmentation des cas d’effondrements de bâtiments?
Il est recommandé aux municipalités d’effectuer un inventaire détaillé de leurs bâtiments et d’arrimer celui-ci à un protocole de déneigement simple et efficace