En cas de sinistre : 1 866 662-0661

6 conseils pour éviter les dommages par l'eau

Le dommage par l’eau à un bâtiment assuré est l’un des risques les plus fréquents dans les municipalités. Sa sévérité peut s’avérer considérable s’il est détecté tardivement, c’est pourquoi il est essentiel de mettre en place un plan efficace d’inspection et d’entretien des bâtiments municipaux.

Comme les causes de dommages par l’eau sont très variées, il est important de sensibiliser les employés à reconnaître les signes avant-coureurs. En appliquant les actions de gestion des risques appropriées dès l’apparition de ces derniers, les municipalités seront en mesure de prévenir les dommages par l’eau et pourront ainsi réduire les conséquences financières et opérationnelles qui y sont liées.

Voici quelques actions à prioriser pour éviter les dommages par l’eau :

1. Examiner l’état des plafonds

Si les plafonds présentent des signes d’infiltration d’eau, notamment des fissures, des cernes ou des gonflements, contacter immédiatement un professionnel compétent pour déterminer la source de l’infiltration et la colmater.

2. Inspecter les appareils connectés au réseau d’eau du bâtiment

S’il y a des signes d’écoulement d’eau près des toilettes, sous les éviers et les lavabos, ou près de tout autre appareil connecté au réseau d’alimentation en eau, déterminer rapidement d’où provient la fuite, fermer la valve d’alimentation en eau de l’appareil qui fuit et contacter un plombier afin qu’il corrige la situation.

3. Assurer le bon fonctionnement des drains de plancher

Retirer tous les matériaux et les articles entreposés au sol qui pourraient bloquer l’écoulement de l’eau vers les drains de plancher.

4. Installer des clapets antiretours

Si le bâtiment n’est pas muni de clapets antiretours, en faire installer pour prévenir les risques de refoulements d’égout. Procéder à l’entretien annuel des clapets afin d’en assurer le bon fonctionnement.

5. Assurer le bon fonctionnement des pompes à puisard

Si le bâtiment contient une pompe à puisard, tester son bon fonctionnement au printemps et à l’automne. Pour la protéger en cas de panne de courant, installer une source d’alimentation d’urgence à pile ou connecter le circuit électrique de la pompe à une génératrice. Installer un détecteur de haut niveau d’eau relié à votre système d’alarme ainsi qu’un clapet antiretour sur la conduite d’évacuation de la pompe.

6. Inspecter les toitures au minimum une fois par année

Cela permet de déceler tout bris dans le revêtement qui pourrait causer une infiltration d’eau par la toiture. Si cette dernière est en pente, des gouttières devraient être installées pour éviter que l’eau ne s’écoule près de la fondation. Si la toiture est plate, nettoyer ses drains au moins deux fois par an.

Les conditions favorisant les dommages par l’eau peuvent être identifiés tout au long de l’année lors des tournées d’inspection et d’entretien des bâtiments. C’est en procédant de façon systématique à l’inspection de leurs infrastructures que les municipalités pourront déceler rapidement les anomalies et apporter les correctifs nécessaires avant qu’un sinistre n’ait lieu. Pour soutenir ses membres, la MMQ met à leur disposition une fiche d’auto-inspection en prévention des dommages par l’eau.

Pour plus de renseignements, contactez les conseillers spécialisés de notre Service de la gestion des risques.

Partagez :

Écrit par

Nos conseillers

Michael Côté

Conseiller en gestion des risques | Sécurité incendie et des lieux

< Retour au blogue
D’autres articles qui pourraient vous intéresser :
Étude de cas : Marcel et les disjoncteurs
Si Marcel et l'administration de la municipalité de Sainte-Chapelle-Ardente avaient mis en place une culture de gestion des risques, ils auraient pu sauver un important bâtiment municipal et son contenu de grande valeur, assurer la pérennité des services et s'éviter bien des maux de tête.
Réchauffez-vous en toute sécurité
Saviez-vous que les principales causes d’incendie lié aux appareils de chauffage sont soit dues à un court-circuit, à une défaillance électrique ou à un appareil de chauffage placé à proximité d’un combustible?
Savez-vous si vos bâtiments municipaux ont une valeur historique ou patrimoniale?
Au moment de souscrire ou de renouveler une police d’assurance pour vos bâtiments municipaux, votre assureur pose généralement la question suivante à l’égard de vos immeubles qui ont plus de 30 ans : est-ce un bâtiment ayant une valeur d’intérêt historique ou architectural?